Crise du Club Africain : Slim Riahi va tout déballer…

Slim Riahi

Fréquemment accusé à tort ou à raison par les Clubistes d’avoir enfoncé le Club Africain dans une spirale d’endettement et dans une gestion financière déficitaire, l’ex-président du club de Bab Jedid, Slim Riahi a brisé le silence et a décidé de tout dévoiler, preuves à l’appui. Mais pour cela, il va falloir attendre quelques temps, le temps que Slim Riahi revienne de son voyage d’ici une semaine.

En effet, Slim Riahi a promis d’organiser une session de diffusion en direct sur sa page Facebook pour dévoiler toutes les vérités autour de la gestion financière du club pendant son règne. « Je donnerai des explications sur la situation financière du club et je répondrai aux accusations et je révélerai la réalité sur des complots, malversations et la mauvaise gestion au sein du Club Africain ».

Il faut rappeler dans ce contexte, que le Comité directeur du Club Africain a publié un communiqué, le 26 octobre dernier, dans lequel il affirme soupçonner même des anciens dirigeants d’œuvrer en coulisses afin de revenir à la tête du club à des fins politiques.

Ledit communiqué rappelle également que si le CA doit régler des dus de près de 10 millions de dinars lors des prochaines semaines c’est justement à cause de la mauvaise gestion des anciens comités directeurs qui se sont succédés ces dernières années.

97 millions de dinars de dettes

Lors de la présentation du rapport financier, le 3 mars dernier, les commissaires au compte avaient évalué les dettes du club à 97.760.230 dinars dont 63.186.347 dinars étant du ressort de l’ancien président Slim Riahi.

De nombreux appels avaient alors été lancés pour poursuivre Slim Riahi en justice et les adhérents du Club Africain avaient voté en faveur de la possibilité de porter plainte contre l’ancien président au vu de certaines des irrégularités dans les finances du club durant ses cinq années de présidence.

Rappelons également que le Club Africain a été officiellement interdit de recrutement pendant les deux prochains mercatos (hivernal et estival), en raison de la multiplication des plaintes déposées à son encontre.

En effet, dimanche 11 novembre, la FIFA a émis une décision interdisant tout recrutement au club de Beb Jedid pendant les deux prochains mercatos. Le Club Africain ne pourra donc renforcer son effectif, qui peine déjà à s’impose en Ligue 1.

Commentaires: