Les autorités maritimes françaises auraient dû prévoir la collision en mer, selon...

Les autorités maritimes françaises auraient dû prévoir la collision en mer, selon Ayara

Par -
CP : Préfecture maritime de Méditerranée.

Le ministre du transport Radhouane Ayara s’est exprimé hier mardi 30 octobre sur l’affaire de la collision en mer survenu au début de ce mois, et ce lors d’une session d’audition à l’ARP.

« Les autorités maritimes françaises assument une responsabilité partielle, dans l’accident survenu le 7 octobre 2018, entre le navire roulier tunisien ‘’Ulysse’’ et le transporteur chypriote des conteneurs ‘’Virginie’’, a affirmé Radhouane Ayara, cité par l’agence TAP.

« Ces autorités auraient dû prévoir l’accident et même contribuer à l’éviter conformément à ce qui est prévu dans les lois et les textes internationaux en vigueur », a-t-il encore dit.

Ayara qui évoque une erreur humaine, dénonce la divulgation de ce qu’il a appelé des données erronées à l’instar celle de l’absence du commandant de bord, de la cabine de pilotage. ‘Le rapport relatif à cet accident a été achevé depuis deux jours et sera transmis au chef du gouvernement’, a-t-il dit.

Rappelons-le, la préfecture maritime de Toulon, en France, a confirmé que le navire tunisien, Ulysse et le porte-conteneurs, chypriote, CLS Virginia, sont entrés en collision dans la matinée de ce dimanche. L’accident a eu lieu au nord-ouest du cap Corse, vers 7h30, et a provoqué une « crise écologique » après le déversement en Méditerranée d’environ 600 tonnes de fioul.

Le ministre français de la Transition écologique François de Rugy a dénoncé dans la soirée du lundi 8 octobre ce qu’il a appelé le « comportement anormal du navire tunisien » qui a fait collision, dimanche, avec un porte-conteneur chypriote.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo