Les nominations au centre d’un conflit entre la présidence du gouvernement et...

Les nominations au centre d’un conflit entre la présidence du gouvernement et le ministère de l’Intérieur

Par -

Le porte-parole du syndicat général de la Garde nationale Mehdi Bouguerra a déclaré, ce lundi 9 juillet, que le problème réside actuellement dans les responsables sécuritaires.

« La Garde nationale est au centre d’un conflit au sein de la présidence du gouvernement », a-t-il expliqué sur les ondes de Shems fm, « tel ou tel directeur est soumis à quelle personne ».

Il a poursuivi que durant 3 ans, il y avait un déni au niveau de la Garde nationale et un vide total. « Tout le monde savait qu’il y avait un réel conflit entre la présidence du gouvernement et le ministère de l’Intérieur sur la nomination de certains responsables », a ajouté Bouguerra.

Rappelons que six agents de la garde nationale sont tombés en martyrs sous le feu des terroristes, suite à une embuscade, hier, à Jendouba. Ils sont tous âgés de moins de 28 ans :

  • Hatem Malat 28 ans originaire de Kairouan
  • Anis Ouerghi 25 ans originaire de Rades
  • Arbi Gizani 28 ans originaire de Cité Ettadhamon
  • Hamza Dallali 28 ans originaire de Bizerte
  • Houssem Khlifa 27 ans originaire de Kélibia
  • Achref Cherni 27 ans originaire de Tejerouine

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo