Tunisie : Les barrages ne contiennent que 50% de leur capacité !

Pour la troisième année consécutive, la Tunisie souffre d’un déficit hydrique estimé, au 15 mai 2018, à 164 millions m3, dans les différents barrages du pays.

Selon les données du ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, les réserves en eau dans ces barrages ont atteint 1.056 millions m3, soit 50% de la capacité de leur réception.

Le ministère ajoute que toutes les régions du pays, à l’exception des gouvernorats de Jendouba et Bizerte et ceux du sud du pays où les précipitations ont dépassé la moyenne, ont enregistré un déficit pluviométrique en dépit de la légère amélioration enregistrée notamment au cours des trois derniers mois.

Rappelons qu’en mars, des quantités de pluies très importantes se sont abattues sur les différentes régions du pays, notamment le nord et le nord-ouest.

L’année dernière, sept gouvernorats ont été classés comme les plus sinistrés à cause de la sécheresse observée durant l’été au niveau des grandes cultures.

Selon un décret gouvernemental paru dans le JORT, il s’agit de Zaghouan, Le Kef, Bizerte, Ben Arous, Siliana, Kasserine et Kairouan.

Le gouvernorat qui a été le plus touché est le Kef, où 100 % des grandes cultures ont été déclarées sinistrées, alors que les régions et les délégations du gouvernorat de Zaghouan ont été touchées à des degrés divers allant de 4 à 100%.

Commentaires:

Commentez...