Nouveaux affrontements à Mdhila : Un poste de police incendié

Nouveaux affrontements à Mdhila : Un poste de police incendié

Par -

Les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants ont repris à Mdhila, ce mercredi 21 mars 2018, où un poste de police a été incendié.

Trois jours après des affrontements qui se sont déclenchés à Mdhila, le calme était revenu. Mais, ce mercredi, de nouveaux affrontements ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des protestataires qui réclament de l’emploi et l’interruption des poursuites à l’encontre des sit-ineurs.

Selon l’agence TAP, « des altercations ont commencé près du service de transport des ouvriers de la Compagnie des phosphates de Gafsa, situé en centre-ville de Mdhila, avant de s’étendre à d’autres lieux, jusqu’au poste de police qui a été la cible de jets de pierre ».

Les forces de l’ordre ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène afin de disperser les manifestants mais ces derniers sont parvenus à incendier le poste de police.

Ces protestations sont en rapport avec l’annonce, le 16 mars dernier, par la délégation gouvernementale, d’une série de décisions et de projets « visant à impulser l’emploi et le développement dans la région de Gafsa ».

A Mdhila, on estime que ces mesures sont insuffisantes d’autant que les sit-ineurs ont été poursuivis en justice.

En effet, suite à un conseil ministériel tenu, samedi 3 mars, le gouvernement a décidé de poursuivre en justice toute personne, ou partie, impliquée dans le blocage de la production du phosphate. Le conseil a également décidé de suspendre tous les recrutements aux centres de production de phosphate et les résultats des concours jusqu’à la reprise normale de la production et du transport du phosphate.

Depuis, l’activité a repris, de manière régulière, dans les délégations du bassin minier, à Metlaoui, Redeyef et Om Larayes, sauf à Mdhila où des perturbations continuent à cause des mouvements de protestation.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo