En 1836, quand Garibaldi avait trouvé refuge au Palazzo Gnecco à Tunis

En 1836, quand Garibaldi avait trouvé refuge au Palazzo Gnecco à Tunis

Par -

Dans la médina de Tunis, à la rue de la commission, une grande bâtisse témoigne de la splendeur fanée du Palazzo Gnecco, la fameuse demeure où vécut Giuseppe Garibaldi, alors fugitif.

Cet immeuble a été construit au début du dix-neuvième siècle par Paolo Gnecco, un riche négociant qui exportait notamment de l’huile vers l’Italie.

Ce fier palazzo à l’italienne, avec son portail à colonnes, ses frontons et sa grande cour ensoleillée a accueilli en mars 1836 plusieurs réfugiés italiens dont Giuseppe Garibaldi et Gaetano Fedriani.

Après s’être réfugiés à Nice puis à Marseille, Garibaldi et ses compagnons avaient alors rejoint la Tunisie. Cet épisode est attesté par une plaque commémorative qui se trouve à l’entrée de l’immeuble.

Pour la petite histoire, cet immeuble a également été le lieu de naissance de Pierre Boucherle, l’un des fondateurs de l’Ecole de Tunis. Jusqu’à une date récente, l’antiquaire Evangelisti y tenait une boutique très fréquentée.

Aujourd’hui, l’immeuble se trouve encerclé par les ambulants qui tiennent leur marché à la rue de la Commission et, connaît une lente détérioration.

Et pourtant, il s’agit d’un authentique monument historique et d’un pan remarquable de la mémoire italienne en Tunisie.

Notons enfin qu’une rue de Tunis porte de nos jours le nom de Garibaldi et que l’actuel hôpital Habib Thameur avait été nommé Hôpital Garibaldi à sa création.

Crédit photos : Hatem Bourial

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo