Le remaniement ministériel pas à l’ordre du jour, selon Rached Ghannouchi

Le remaniement ministériel pas à l’ordre du jour, selon Rached Ghannouchi

Par -

A l’issue, de la réunion des signataires du Document de Carthage, ce mardi 13 mars 2018 au Palais de Carthage, le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, a déclaré que le remaniement ministériel n’était pas une question qui avait été abordée lors de cette réunion.

Il a en outre annoncé la création d’une commission chargée d’évaluer les réalisations du gouvernement et la situation générale du pays afin de fournir des propositions de solutions, une sorte de feuille de route en quelque sorte.

« Le remaniement n’a pas été abordé. Huit gouvernements se sont succédés et la situation est la même dans le pays. Aujourd’hui il s’agit de mettre en place une feuille de route et un programme pour sortir le pays de la crise » a-t-il notamment déclaré à la radio Shems fm.

Cinq partis politiques et quatre organisations nationales, signataires du Document de Carthage, se réunissaient ce mardi 13 mars 2018 sous la présidence du chef de l’Etat, Béji Caid Essebsi.

Etaient présents à cette réunion le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caid Essebsi, le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, le secrétaire général du parti Al Massar et ministre de l’Agriculture, Samir Taieb, le président du parti Al Moubadara, Kamel Morjane, la présidente par intérim de l’UPL, Samira Chaouachi. Etaient absents les partis Al-chaab et Al-Joumhouri.

Côté organisations, le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, le président de l’UTICA, Samir Majoul, le représentant de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche, Moez Zaghdana et la présidente de l’Union de la Femme, Radhia Jeribi étaient aussi présents.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo