Tunisie : 900 plaintes de violence contre des femmes, déposées en 3 semaines

Les unités sécuritaires spécialisées dans la violence faite aux femmes ont reçu, depuis le 16 février, 900 plaintes, selon Ahlem Kharbech, directrice générale des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur.

« Quelque 90 personnes ont été placées en garde à vue”, a-t-elle ajouté lors d’une journée parlementaire sur le suivi du programme gouvernemental sur la mise en œuvre de la loi organique de lutte contre les violence faites aux femmes tenue à l’annexe du siège de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

Les gouvernorats qui ont enregistré le plus de plaintes sont Tunis, Sousse, Nabeul et Kairouan, contrairement aux gouvernorats du sud.

Ahlem Kharbech a évoqué le manque des des centres de prise en charge des femmes victimes de violence dont le nombre est estimé à 6 établissements implantés à Gafsa, Tunis et Mahdia. « Ce nombre reste insuffisant par rapport aux nombre de cas de violence enregistrés », a-t-elle insisté, appelant toutes les parties concernées à redoubler d’efforts afin de multiplier le nombre de ces établissements.

Elle a également appelé l’autorité de tutelle à la nécessité de renforcer ces unités en compétences féminines qui, jusque là, a-t-elle dit, non pas encore dépassé 42%.

Commentaires: