Tunisie : Des cours gratuits en turc à l’Université Zitouna ?

Tunisie : Des cours gratuits en turc à l’Université Zitouna ?

Par -
Université Ez-Zitouna dont l’ancêtre n’est autre que la Mosquée Ez-Zitouna, qui enseigne les sciences islamiques depuis l’an 120 de l’hégire, est considéré comme la plus ancienne Université arabo-islamique

Dans un communiqué rendu public le 10 janvier dernier, l’Université Zitouna annonce l’ouverture de l’inscription à une session pour apprendre gratuitement la langue turque.

En effet, le communiqué annonce que cette session qui débutera le 27 janvier prochain sera offerte, en partenariat avec l’ambassade turque à Tunis, aux étudiants et aux enseignants, « mais les places sont limitées » précise-t-on.

Ce communiqué qui a été diffusé sur une page Facebook de l’Université Zitouna et qui est signé par le directeur de l’établissement en question, a suscité des interrogations de la part des internautes qui s’interrogent sur la nature de ce partenariat, et si le rôle de cette université est de présenter des cours en langue étrangère.

Nous avons essayé, en vain, de joindre la direction de l’université pour nous donner plus d’éclaircissements sur cette question.

Notons que l’annonce de cette session ne parait pas sur le site officiel de l’université en question. L’apprentissage des langues ne figure pas non plus parmi les objectifs de cet établissement universitaire.

Les relations tuniso-turques provoquent souvent des polémiques, surtout lorsqu’on parle du déficit de la balance commerciale entre les deux pays ou encore de l’influence de la Turquie en Tunisie.

Comme l’allemand, l’espagnole ou le chinois, le turc est une option parmi les 13 matières optionnelles enseignées dans les lycées tunisiens. Mais son introduction après la révolution dans les programmes d’enseignement tunisiens a suscité une vague de réactions sévères mettant en garde contre l’influence de la Turquie en Tunisie.

D’après les données du ministère de l’Education, seulement 188 élèves ont choisi d’apprendre le turc durant cette année scolaire, comparé aux autres matières optionnelles où 37.754 élèves ont opté par exemple pour l’allemand, il s’agit d’un nombre très limité.

Nous attendons, en tout cas, plus de précision de la part de l’Université Zitouna.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo