A Djerba, le mausolée des martyrs ottomans du siège de 1560

Crédit photo : Hatem Bourial
Crédit photo : Hatem Bourial

Ce mausolée est minuscule, peu connu et n’a été restauré que depuis quelques années. Pourtant, il témoigne d’un épisode historique de première importance.

En février 1560, les soldats de la flotte espagnole s’étaient en effet emparés du borj Ghazi Mustapha après un assaut qui avait surpris la garnison qui se trouvait sur place.

Les Espagnols qui en ce temps croisaient le fer avec les Turcs pour la domination de la Méditerranée avaient ainsi marqué un point dans une période des plus troublées.

Se réorganisant rapidement, faisant appel à des renforts, les Ottomans allaient vite reprendre le fort disputé. Les escarmouches dureront de mai à juillet et s’achèveront par la libration du fort principal de Djerba.

Une modeste plaque et un mausolée regroupant quelques tombes rappellent cet épisode de notre histoire et les clameurs des vaisseaux de guerre en Méditerranée.

C’est aussi la mémoire de Khereddine, Barberousse et Dragut qui est évoquée par ce mausolée, l’un des rares qui témoignent des luttes entre Ottomans et Espagnols pour le contrôle des côtes tunisiennes.

Commentaires: