PLF 2018 : La Choura d’Ennahdha appelle à approfondir le dialogue entre les signataires du « Pacte de Carthage »

Le conseil de la Choura du parti Ennahdha a appelé hier, lundi 6 novembre, à approfondir le dialogue entre les parties signataires du « Pacte de Carthage » sur le projet de loi de finances pour l’exercice 2018.

Le conseil a également appelé la classe politique, dans un communiqué, à œuvrer en vue de parvenir à des compromis jugés, jusque-là, nécessaires pour préserver l’intérêt supérieur du pays.

Le dialogue national reste, selon Ennahdha, le seul moyen pour trancher les différends politiques et parvenir à un consensus permettant de sauver le pays, en proie à de nombreuses difficultés sociales et économiques.

Réduction du budget, réformes…

Le conseil de la Choura recommande de réduire le budget proposé à des niveaux raisonnables, de rationaliser les dépenses et de maîtriser la masse salariale.

Il s’agit également d’opérer des réformes importantes qui devront toucher les caisses sociales, le système des établissements publics et de promouvoir le partenariat Public-Privé.

Par ailleurs, le conseil de la Choura a invité le gouvernement à poursuivre ses efforts en matière de lutte contre la corruption, dans le cadre du respect de la Constitution et loin de toute sélection et règlement de compte.

Il est nécessaire de partager les sacrifices

Ennahdha a plaidé pour un partage équitable des sacrifices entre toutes les parties, à renforcer la culture de travail et à encourager l’initiative privée.

Dans un autre contexte, le conseil a appelé le gouvernement à identifier de nouvelles sources pour financer le budget de l’Etat citant en exemple, l’émission de Soukouk (Bons islamiques) qui ont prouvé leur efficacité dans de nombreux pays.

Commentaires:

Commentez...