OVH suspend l’enregistrement de nouveaux domaines en .tn

Du 26 au 29 septembre 2017, les domaines en .tn enregistrés chez OVH ont connu une forte indisponibilité | Crédit photo : channelnews.fr

OVH, entreprise française spécialisée dans les services de cloud computing annonce sa décision de suspendre l’enregistrement de nouveaux domaines en .tn, l’extension nationale tunisienne. Une décision qu’il explique longuement sur son site à travers un communiqué publié ce jeudi 5 octobre 2017.

OVH, annonce en effet qu’en tant que bureau d’enregistrement (registrar), gérant 23% des noms de domaine en .tn, soit 8688 domaines, a pris la décision d’interrompre l’enregistrement de nouveaux domaines en .tn ainsi que les transferts entrants à compter du jeudi 5 octobre 2017.

OVH rassure toutefois ses clients existants, actuellement détenteurs d’un domaine en .tn, et précise qu’il étudie toutes les solutions envisageables permettant de pérenniser la fourniture du service.

En effet, OVH explique que l’extension .tn, réservée aux seuls individus et organisations résidant légalement en Tunisie, est gérée par l’Agence Tunisienne d’Internet (ATI), qui en est le registre (registry) et qu’à ce titre, OVH est engagé avec ATI par le biais d’une Convention stipulant qu’OVH est tenu de mettre à disposition de ses clients détenteurs d’un domaine en .tn « une infrastructure technique, hautement disponible, permettant l’hébergement DNS de leurs noms de domaines, installée géographiquement en Tunisie, et connectée au réseau Internet tunisien. »

OVH a donc contractualisé il y a un an avec ATI Hosting, hébergeur tunisien et filiale d’ATI, la location de deux machines (VPS) pour héberger ses serveurs DNS sur le sol tunisien. Or, du mardi 26 septembre au vendredi 29 septembre 2017, les domaines en .tn et تونس. (extension de la ville de Tunis) enregistrés chez OVH ont connu une forte indisponibilité.

Les internautes ne parvenaient pas à se connecter aux sites web concernés, les navigateurs étant dans l’impossibilité de résoudre l’adresse IP du serveur hébergeant le site lié au domaine (que le site soit hébergé en Tunisie ou non). Les navigateurs affichaient alors un message d’erreur. Les comptes e-mails associés aux domaines ont également été fortement perturbés.

Cet incident était dû à la dégradation du service fourni par les serveurs DNS d’OVH hébergés chez ATI Hosting, indique l’entreprise française. Il s’avère que les adresses IP des deux machines ont été isolées directement sur les points d’échange de l’Internet tunisien, ce qui a pour effet d’empêcher les requêtes d’accéder aux serveurs.

ATI Hosting a évoqué comme motif la protection de son infrastructure, à la suite de ce qu’ils décrivent comme une attaque par déni de service distribuée (DDoS) visant les deux machines. OVH a donc pris la décision de rapatrier, temporairement, les zones DNS des noms de domaines en .tn sur des serveurs localisés en France, chez OVH.

« Moyennant le délai de propagation des DNS, le service a été rétabli pour la totalité des utilisateurs le samedi 30 septembre dans la journée. Nous n’avons, depuis, constaté aucune attaque visant ces machines », précise OVH.

Ayant ainsi rapatrié les zones DNS au cœur de l’incident sur le territoire français, OVH se trouve actuellement en violation de la convention qui le lie à l’ATI.

Commentaires:

Commentez...