Attentat à Marseille : L’assaillant Ahmed Hanachi, est bien tunisien, confirme la...

Attentat à Marseille : L’assaillant Ahmed Hanachi, est bien tunisien, confirme la Tunisie

Par -

L’assaillant de la gare Saint-Charles de Marseille, qui a violemment tué à coups de couteau dimanche 1er octobre deux jeunes femmes, s’appelle Ahmed Hanachi. Il se trouvait en situation irrégulière sur le territoire français et venait d’être relâché après une garde à vue de 24 heures à Lyon pour vol à l’étalage.

Les autorités tunisiennes ont confirmé son identité lundi soir et l’ont formellement identifié comme étant Ahmed Hanachi. Vendredi dernier, il avait été arrêté pour vol à l’étalage à Lyon puis placé en garde à vue. Garde à vue durant laquelle il avait présenté un passeport à ce nom, indiquant qu’il était né le 9 novembre 1987 à Bizerte.

8 identités

Mais les enquêteurs français attendaient confirmation de cette identité car au cours de ses précédentes arrestations en France, qui ont été nombreuses entre 2005 et 2014, l’assaillant -abattu par des militaires de l’opération Sentinelle lors de l’attaque sur le parvis de la gare ferroviaire- avait donné sept autres identités.

Selon France 2, les autorités tunisiennes ont fini par confirmer lundi 2 au soir qu’il s’agissait bien d’un Tunisien connu en Tunisie pour des faits de droit commun.

Sans domicile fixe et sans emploi », consommateur de drogues dures et divorcé

Ahmed Hanachi avait été arrêté suite à un vol à l’étalage dans un magasin du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon. Il avait lui-même expliqué à la police être un « sans domicile fixe et sans emploi », « consommateur de drogues dures » et « divorcé ».

Lors de sa garde à vue, les autorités avaient découvert qu’il était en situation irrégulière en France, et qu’il avait été interpellé à de nombreuses reprises par le passé pour des faits de petite délinquance. Mais pourtant autant, il n’était pas connu du Renseignement et n’avait fait l’objet d’aucune condamnation, selon France Soir.

Relâché à cause d’infraction insuffisamment caractérisée

François Molins avait aussi dit que le terroriste avait été relâché samedi à cause « d’infraction insuffisamment caractérisée ». Ajoutant que « les autorités préfectorales locales (n’avaient) pas été en mesure de prendre une mesure d’éloignement à son encontre ».

Le Parisien a révélé qu’une procédure de reconduite à la frontière avait été envisagée, mais qu’à cause d’un imbroglio par rapport aux places disponibles dans le centre de rétention administrative de Lyon, Ahmed Hanachi avait été relâché.

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo