Keepers tunisiens : A l’ombre de Attouga, une génération de gardiens oubliés

Attouga

Gardien mythique, Attouga (pseudonyme de Sadok Sassi) a dominé toute une génération de gardiens au point de les effacer. Ce fut le cas par exemple le cas de Kaouana, son remplaçant au Club Africain qui ne joua pratiquement aucun match officiel en rouge et blanc.

Ce fut aussi le cas des remplaçants de Attouga en équipe nationale qui eurent très peu de temps de jeu sous le règne du lion clubiste.

Abdallah Trabelsi (ST)
Mokhtar Gabsi (EST)

Citons par exemple Moncef Tabka (Union sportive Monastirienne puis Etoile sportive du Sahel) et Abdallah Trabelsi (Stade Tunisien) qui furent les doublures de Attouga. Citons aussi Ghazi (Club Athlétique Bizertin) qui fit de rares apparitions sous le maillot national.

De plus, Attouga auquel succédera Mokhtar Naili dans les cages du Club Africain et de l’équipe nationale, avait barré plusieurs autres gardiens des plus talentueux qui militaient alors en division nationale.

Moncef Tabka (USMo et ESS)
Mokhtar Naili (CA)

Citons par exemple Ferjani Derouiche (Avenir sportif de la Marsa), Mokhtar Gabsi ( Espérance sportive de Tunis) ou encore les Kechiche, Assila, Rezgui et autres Ajroud, Smaoui ou Khiari.

Attouga a véritablement régné sur les cages tunisiennes pour une quinzaine d’années et reste l’arbre qui cache une forêt de keepers de classe.

Commentaires: