Ali Laarayedh non inquiété dans l’affaire de la chevrotine de Siliana

L’avocate des victimes touchées par les tirs de chevrotine lors des événements de Siliana, en 2012, Leila Haddad, a déclaré avoir fait appel ce jeudi 28 septembre, du jugement rendu par le Tribunal militaire du Kef.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, elle a fait savoir que seuls quatre cadres sécuritaires ont été transférés devant la chambre d’accusation. Ils sont accusés de violence ayant entraîné une incapacité physique de plus de 20% et pour avoir, sans motif légitime, fait usage de violences envers des personnes dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions, conformément aux articles 219 et 101 du Code pénal.

La décision de faire appel de cette décision est due au fait que cette dernière ne concerne que quatre sécuritaires sans toucher les cadres dirigeants du ministère de l’Intérieur qui avaient, à ce moment là, donné les instructions, à savoir le ministre de l’Intérieur à l’époque Ali Laarayedh, le directeur de la sûreté nationale, le directeur général des brigades d’intervention, le chef du district de la sûreté nationale de Siliana et le gouverneur de Siliana.

Commentaires: