Quand Hammamet inspire la maison Schiaparelli

CP : Schiaparelli

Éternelle rivale de Coco Chanel, Elsa Schiaparelli était (et est toujours) considérée comme l’un des personnages les plus en vue de la mode.

En dépit du fait qu’elle n’avait pas eu la même célébrité que les autres designers de son temps, elle demeure néanmoins une figure avant-gardiste qui a su glisser le surréalisme dans le monde de la mode.

Plus de 40 ans après son décès, la maison Schiaparelli décide de revisiter un des classiques de la designer de mode italienne : la « Golden Palm » (la palme d’or).

Comment Hammamet a pu inspirer Schiaparelli ?

En effet, Elsa Schiaparelli avait grandi près du Palazzo Corsini de Rome. Mais c’est son voyage en Tunisie, à l’âge de 13 ans, qui lui avait ouvert les yeux sur ce qui va devenir ensuite son « symbole ».

« Elle aurait une révélation quand elle a découvert Hammamet. La lumière et l’atmosphère de ce village, dont la rive méditerranée se trouve en face de la Sicile, avaient inspiré Elsa. Ne voulant pas partir, elle y avait acheté une maison, ressemblant à une version plus petite de « Dar Sebastian ».

CP : Pinterest

Ces éléments ont fusionné dans l’imagination d’Elsa Schiaparelli pour créer une broderie de palmier doré qu’elle avait développée avec Lesage. La veste en laine noire est devenue l’un des best-sellers de sa collection hivernale de 1936. Marlene Dietrich en a commandé une, tandis que l’illustrateur Francis Marshall a esquissé Elsa Schiaparelli portant sa propre veste. Le croquis se trouve actuellement au Musée d’art de Philadelphie. », peut-on lire sur Forbes.

Le « Golden Palme » renaît, contemporain

La maison Schiaparelli, sous la direction de Bertrand Guyon, a donc décidé de donner un coup de neuf à la Palme d’Or, en élaborant une édition limitée de vestes brodées portant le motif de la palme, ensoleillée, rappelant un paysage qui avait un jour inspiré Elsa Schiaparelli.

« J’ai été vraiment impressionné et frappé par les images de cette belle maison. Ils sont présentés dans le livre « album privé » de Marisa Berenson. Vous pouvez sentir l’Orient, un certain calme, une sérénité exotique, des choses qui apaisaient Elsa Schiaparelli. Elle a probablement trouvé beaucoup d’inspiration là-bas. », a déclaré Guyon à Forbes.

I.B.

Commentaires: