Le budget consacré à la propreté des plages quadruplé en une année

Avec l’arrivée de l’été, les plages oubliées durant le reste de l’année retrouve leur éclat. Sauf que face à une pollution à échelle, le travail des autorités n’est pas simple comme bonjour.

Plusieurs campagnes ont été organisées cette année, à l’exemple de « Normal Hakka », dans laquelle plusieurs personnalités tunisiennes ont participé comme le chanteur Saber Rebaï ou le handballer Haykel Mganam, ou encore « Chatti Mreyti » où 20 plages de Tabarka à Djerba ont été nettoyées.

L’Ambassade de France à Tunis avait également lancé au mois d’avril une opération de nettoyage de plages intitulée « Eco Plage ». 200 élèves avaient pris part à cet événement.

L’opération avait eu lieu dans la plage de La Marsa, en présence de l’ambassadeur Olivier Poivre d’Arvor, avec des élèves de six classes de primaire venant de trois écoles françaises et de trois écoles tunisiennes.

Les campagnes se multiplient, le budget aussi

Le ministère des Affaires locales et de l’Environnement a annoncé que le budget annuel consacré à la propreté des plages tunisiennes a quadruplé passant à 2,3 millions de dinars.

En plus de l’argent et des campagnes de sensibilisation, on espère que la conscience citoyenne se développe aussi, et qu’on apprendra à ne pas laisser le reste de la nourriture et les sachets plastiques éparpillés une fois la baignade est terminée

DA

Commentaires:

Commentez...