Tunisie : Tataouine, un risque d’escalade ?

La visite du chef du gouvernement Youssef Chahed à Tataouine, destinée à calmer les esprits, aura été finalement vouée à l’échec, la délégation gouvernementale ayant décidé de suspendre sa visite suite aux protestations populaires qui se sont poursuivies.

Youssef Chahed avait pourtant annoncé 64 décisions en faveur du gouvernorat de Tataouine, mais les représentants des protestataires, ont refusé cette batterie de mesures qui n’a donc pas calmé les tensions sociales.

Rentré à Tunis, le chef du gouvernement a décidé de s’entretenir avec les hauts cadres sécuritaires ce vendredi 28 avril. Selon Mosaïque FM, Youssef Chahed serait en réunion avec le ministre de la Défense, le ministre de l’Intérieur, le chef d’état-major de l’armée de terre et le directeur général de la sûreté nationale.

La réunion d’urgence se base sur la situation générale et sécuritaire à Tataouine et d’importantes décisions pourraient être prises dans les prochaines heures.

C’est dans un contexte difficile que le chef du gouvernement effectuait ce déplacement où les protestataires poursuivent leur sit-in notamment dans la région d’El Kamour.

Les protestataires revendiquent, essentiellement, que 20% de la production pétrolière soit consacrée au développement à Tataouine et le recrutement d’un membre de chaque famille dans les sociétés pétrolières opérant dans la région ainsi que le transfert des sièges de toutes les compagnies installées au désert, de Tunis vers Tataouine.

AB

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...