Quand la rue de la Kasbah se nommait encore « La Touila »

Bab Bhar

Il est évident pour qui l’emprunterait que la rue de la Kasbah s’étire en longueur. En effet, cette artère traverse la médina de Tunis d’est en ouest et mène de Bab Bhar à la Kasbah.

Jusqu’à la fin du dix-neuvième siècle, cette rue portait le nom de Al souk Al Touila, ce qui signifie « Le marché qui s’étend en longueur ».

L’origine de cette appellation et l’existence même de ce souk remonterait au règne des Aghlabides. Ce qui le suggère, c’est que le terme « souk » était du genre féminin avant de passer au masculin vers 850.

En fait, la Touila était une succession de souks spécialisés qui se succédaient tout au long de cette longue rue. Il y avait ainsi le souk des Moualhiya (marchands d’olives et de salaisons) qui se trouvait à proximité de Bab Bhar.

On trouvait ensuite plusieurs autres souks dont nous ne connaissons pour certains que les noms. Citons à ce titre souk el Yamani qui se trouvait au niveau actuel de la rue El Karamed.

Citons aussi souk el Azzafine et souk el balghajiya où se vendaient les balghas c’est à dire les babouches de cuir.

Sur la même rue, on trouvait le souk el Hafsi où se fabriquaient les chéchias et le souk el Ali (le souk haut) dont n’a survécu que le nom.

Enfin, à proximité de la Kasbah, se trouvait soukErriqadhoun dont l’origine de la fondation est andalouse et qui se trouvait quasiment sur la place de la Kasbah, non loin de souk el Bey.

De nos jours, la rue de la Kasbah garde une mémoire relative de ces souks qui ont presque tous disparu. Il n’en reste pas moins que le souk El Hafsi ou celui des Balghajiyas sont encore actifs.

En tout état de cause, une promenade sur cette rue, toujours bondée, pourrait ressusciter le souvenir de tous ces commerces du temps jadis.

Commentaires:

Commentez...