Attentat de Sousse : Le ministère de l’Intérieur réagira aux allégations des...

Attentat de Sousse : Le ministère de l’Intérieur réagira aux allégations des parties britanniques, selon Majdoub

Par -
Créditi photo : PA.
Crédit photo : PA.

Le ministre de l’Intérieur Hedi Majdoub a annoncé ce mercredi 1er mars 2017 que « le plus important ce sont les preuves qui confirment les allégations », en réaction aux conclusions rendues publiques mardi, le juge Nicholas Loraine-Smith, chargé de l’enquête sur la mort de 30 ressortissants britanniques dans l’attentat de Sousse.

Majdoub a ajouté que le ministère réagira aux accusations.

Rappelons que six policiers ont été inculpés de « non-assistance à personne en danger » dans cette affaire. Ils ont tout de même été laissés en liberté jusqu’à la fin de l’enquête, alors que 14 autres personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire.

Le porte-parole du Pole judiciaire de lutte antiterroriste, Sofiene Selliti, a fait savoir que la date du procès n’a pas encore été fixée.

Selliti a rappelé que le texte de l’article 2 de la loi n° 66-48 du 3 juin 1966, relative à l’abstention délictueuse, qui stipule que « Sera puni des peines prévues à l’article précédent, quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ni pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours, si, faute d’être secourue, cette personne a perdu la vie, souffert un préjudice corporel ou subit l’aggravation de son état ».

DA

Lire aussi :

 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo