Les vendredis de l’absentéisme : Mosquées pleines, bureaux vides et travail délaissé

priere-vendrediLa journée du vendredi est devenue celle où l’absentéisme au travail est devenue la règle absolue, surtout à partir de midi quand arrive l’heure de la prière hebdomadaire.

Le phénomène du départ massif pour la prière est observable dans quasiment toutes les administrations publiques et ne semble pas toucher le secteur privé.

En effet, le laxisme continue à être de rigueur dans certains départements de la fonction publique alors que les privés veillent au grain et ne laissent pas le personnel abandonner son poste pour cause de prière du vendredi.

Pourtant, avant janvier 2011, les horaires du vendredi étaient aménagés de sorte que chacun puisse faire sa prière tout en respectant son travail.

Ce n’est plus le cas de nos jours, surtout depuis que le samedi est chômé et le vendredi pleinement ouvrable.

Pourtant, tout semble indiquer que le vendredi n’est plus un jour ouvrable à partir de midi, et ce au mépris des usagers du service public et des règlements.

Que faire ? Faut-il continuer à fermer les yeux devant cet exode des fonctionnaires vers les mosquées le vendredi ? Doit-on reconsidérer les jours chômés de la semaine en adoptant le vendredi plutôt que le dimanche comme jour de repos hebdomadaire comme certains le souhaiteraient?

Et, in fine, qui passe en premier, le travail ou la mosquée ?

HB

Commentaires:

Commentez...