Tunisie : Le dysfonctionnement au sein de la sécurité extérieure pointé du doigt

MinistereInterieurTunisie_Oct2014

« L’intrusion de parties étrangères et les assassinats qu’on a pu témoigner découlent de la faiblesse et du dysfonctionnement qui s’accaparent de la direction générale de sécurité extérieure », a déclaré Sami Gnaoui, secrétaire général du Syndicat de la Garde nationale.

Dans une déclaration accordée à Shems fm, Gnaoui est revenu sur l’assassinat de Mohamed Zouari indiquant que c’est la preuve de l’anormalité de la sécurité extérieure.

Selon lui, les désignations au sein de cette administration devraient se faire parmi les cadres de la Garde nationale.

Le Syndicat avait déjà critiqué le travail de cette direction hier, dans un communiqué rendu public, soulignant l’importance de la révision des nomination des attachés sécuritaires à l’étranger, car elles étaient « basées sur les appartenances ».

Le Syndicat général de la Garde national également appelé à créer une cellule de crise entre les différents ministères concernés : ministères de la Défense, de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Justice.

Cette cellule sera chargée de l’opposition au retour des terroristes en Tunisie.

Lire aussi :

Commentaires: