Couleurs et visages

Tribune | Par Mohamed Habib Salamouna – Professeur de français

[Suite à l’agression de trois étudiants africains samedi dernier, Monsieur Youssef Chahed a demandé le vote en urgence d’une loi criminalisant le racisme]

live-multiracialLes Chinois et autres asiatiques ont les yeux bridés : paupières supérieures et inférieures recouvrent partiellement l’œil. S’ils nous présentent ce regard masqué, c’est bien sûr qu’ils ont quelque chose à cacher.

Le teint sombre des Arabes aux traits rudes et qui arpentent le désert sur leurs chameaux en dit long sur la couleur de leur âme et la vilenie de leur caractère. S’il y a du grabuge, cherchez l’Arabe et cognez.

Avec leurs traits ronds, les Noirs ressemblent plutôt à des enfants. Ce nez large qui aspire l’air sans méfiance, ces lèvres gourmandes n’évoquent vraiment pas la ruse. Avec leur peau travaillée au soleil des tropiques, ils représentent la nature à son zénith. De là à les prendre pour des sauvages, il n’y a qu’un pas vite franchi.

Quant aux blancs, ils respirent la pureté, la franchise de bon aloi. Leurs yeux sont grands ouverts, normaux quoi ! S’ils se donnent ainsi à lire, c’est qu’ils n’ont rien à dissimuler. Tout est là, clair comme de l’eau de roche : massacres, bombe atomique, pollution, etc. Que le plus grand mal de ce siècle soit venu d’un pays aux yeux bleus, qu’importe ? Ils sont innocents, blancs comme neige. Il suffit de voir leur peau.

Et voilà pourquoi votre fille est muette. De caractéristiques purement accidentelles qui tiennent de la morphologie comme de la géographie, nous établissons des jugements de valeur. N’est-ce pas cela le racisme ? Confondre la personne physique avec la personne sociale, voire la personne tout court, et appliquer à l’individu des critères arbitraires étendus au peuple et à la race ?

Commentaires: