La journée nationale contre la discrimination raciale, c’est aujourd’hui !

descrimination-raciale

Le haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme à Tunis (HCDH), le ministère des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’homme organisent ce lundi 26 décembre 2016, une journée nationale contre la discrimination raciale.

Des universitaires, des magistrats, des membres du comité supérieur des droits de l’homme et des libertés fondamentales, ainsi que des représentants d’associations concernées par la lutte contre la discrimination raciale participeront à cet événement.

Une exposition sur l’abolition de l’esclavage en Tunisie

Une tente des droits de l’homme sera dressée à l’avenue Habib Bourguiba comportant les stands du HCDH et de la société civile travaillant sur la discrimination raciale : « Mnemty, Ula, Tunisie terre d’asile », une exposition sur l’abolition de l’esclavage en Tunisie en partenariat avec les archives nationales de Tunisie, la projection du court métrage ” Prestige ” de Walid Tayaa, un atelier d’expression pour enfants, un mur de témoignages pour adultes et une session graffiti, rapporte la TAP.

La HAICA prendra également part à cette journée lors de l’atelier thématique organisé à l’occasion et intitulé « le rôle des médias dans la lutte contre la discrimination raciale ».

Agressions contre les étudiants africains en Tunisie

Cette journée vient après quelques jours de l’agression de trois Congolais au niveau du Passage, à Tunis. Un homme les a attaqués à l’arme blanche. Les deux femmes ont été grièvement blessée : L’une se trouve dans le service de réanimation, l’autre en coma.

« A ce qu’il parait un tunisien a été rapatrié de la France à cause de sa copine congolaise de ce fait il se promène en ville,si il remarque que tu es entrain de parler le dialecte niguala il t’agresse.

Encore une fois tous les Africains Subsahariens de Tunis,tous les amis des africains subsahariens de Tunis,toutes les associations locales qui sont là pour notre cause sont invités à se rendre tout de suite au Commissariat de Bab Souika », a dénoncé l’’Association Malienne des Etudiants et stagiaires en Tunisie (AMEST).

Lire aussi :

Commentaires: