Entre réanimation et coma, trois Congolais sauvagement agressés par un Tunisien

Entre réanimation et coma, trois Congolais sauvagement agressés par un Tunisien

Par -

congEncore une fois, l’Association Malienne des Etudiants et stagiaires en Tunisie (AMEST) a dénoncé un acte de violence barbare à l’égard d’étudiants africains en Tunisie.

L’AMEST a annoncé que trois Congolais, un jeune homme et deux jeunes femmes, ont été violemment agressés à l’arme blanche par un Tunisien. L’incident a eu lieu hier, samedi 24 décembre 2016, au niveau du Passage, à Tunis.

Les deux jeunes femmes ont été les plus touchées par cette attaque. La première se trouve en réanimation, la deuxième gravement blessée, est entrée en coma.

« A ce qu’il parait un tunisien a été rapatrié de la France à cause de sa copine congolaise de ce fait il se promène en ville,si il remarque que tu es entrain de parler le dialecte niguala il t’agresse.

Encore une fois tous les Africains Subsahariens de Tunis,tous les amis des africains subsahariens de Tunis,toutes les associations locales qui sont là pour notre cause sont invités à se rendre tout de suite au Commissariat de Bab Souika », peut-on lire sur le communiqué de l’association.

L’AMEST a également publié des photos d’une campagne intitulée « Je ne veux pas mourir en Tunisie parce que je suis un étranger noir », dénonçant les actes de violences contres les étudiants Africains en Tunisie.

atmes

Dénoncer ne changera rien en la mentalité pourrie de certains compatriotes. Tous ce qu’on peut dire en ces tristes circonstances c’est que ces actes bourrés de haine et de racisme ne représentent certes pas tous les Tunisiens. Nos amis Africains de toutes les nationalités sont et seront toujours les bienvenus…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo