Du moment que l’intérêt passe avant tout !

Tribune | Par Brahim Abdellah

Mes hommages à ceux qui se reconnaitront sûrement d’avoir, avec l’affaire Mohamed Zouari, subtilement divisé le peuple, une fois n’est pas coutume afin de servir sournoisement et en catimini ses sombres et ignobles desseins…

Dès que son intérêt est à fleur de peau, mis en péril allant jusqu’à dans une volonté à pointer directement son énième implication direct ou indirect, où résolument l’éclatante imposture n’est lieu à prouver, à démontrer, que voilà que la bougresse la dénommée diversion vint promptement à la rescousse, surgit, refait nouvellement surface…

Celle ci aura comme prérogative de semer la zizanie, de diviser le peuple, de détourner savamment son attention sur l’essentiel afin qu’intérêt passe ni vu, ni connu… Cette lâche démarche prendrait milles facettes:

Qu’elle soit de nature à diviser créant hostile ambiance entre les composantes d’un peuple…
Qu’elle soit de nature mortifère et en même temps de nature à rassembler tout en chantant les louanges du disparu…

Tout cela avec la complicité des médias se vouant, se déclinant, se prosternant à la propagande ambiante : A des délits aberrants de falsification, de désinformation crue servant inéluctablement des lobbies…

Faisant la pluie ou le beau temps, ces quelques mercenaires tendent à glorifier tout comme à souiller l’image ou événements entrant dans leurs lignes de conduites, d’intérêts…

Fort heureusement qu’une frange de la population éveillée demeure dépourvue de ce sentimentalisme exacerbé, aveugle faisant indéniablement place au raisonnement, au pragmatisme effronté comprenant les véritables enjeux, réfutant viscéralement cette ignoble imposture….

A bon entendeur…

Commentaires: