Une mineure contrainte de se marier avec son violeur : La presse internationale se déchaîne

Les échos de l’affaire de la jeune fille de 13 ans obligée de se marier à son violeur au Kef ont dépassé les frontières de la Tunisie.

La presse internationale a suivi cette affaire et multiples articles ont été publiés à ce propos, soulignant la rétrogradation de l’article 227 bis du code pénal qui est opposé aux principes des droits de l’Homme dans une Tunisie post-révolution.

BFMTV
0ec1cbbfce024eabfc2580f6bb985
Photo issue de la campagne menée par Amnesty International, le 27 octobre 2016, contre les mariages forcés. – AFP
Auféminin

mariage-enfant

20 Minutes
drapeau-tunisien
Illustration d’un drapeau tunisien dans les bras d’une femme. – SIPANY/SIPA
LCI

tunisie-manifestation-femmes

Le Parisien
main-henne
La justice tunisienne a autorisé un mariage entre un homme et sa belle-soeur, mineure et enceinte de lui.LP / GAEL CORNIER
Libération
974840-des-tunisiennes-rassemblees-devant-le-parlement-pour-reclamer-la-revision-d-une-loi-qui-permet-a-un
Des tunisiennes rassemblées devant le Parlement pour réclamer la révision d’une loi qui permet à un homme d’échapper à des poursuites pour des relations sexuelles avec une mineure en épousant sa victime, le 14 décembre 2016 Photo FETHI BELAID. AFP
CNN
Daily Nation
Corriere Della Sera

proteste-k9ub-u432501078037446izb-1224x916corriere-web-sezioni-593x443

Commentaires: