Un pont de 135 kilomètres entre la Tunisie et la Sicile : C’est le rêve d’Enzo Siviero !

enzo-siviero-et-amel-makhlouf-hb
Enzo Siviero et Amel Makhlouf : Crédit photo | Webdo | Hatem Bourial

J’ai eu cette semaine le plaisir de recevoir à l’antenne de Radio Tunis Chaine Internationale Enzo Siviero et Amel Makhlouf.

Le premier est ingénieur et recteur d’université. La seconde est ingénieur en aérospatiale et représentante en Tunisie du R20.

L’ingénierie « visionnaire » et les grands projets

Tous deux avec plusieurs partenaires organisent une table ronde ce vendredi 9 décembre sur le thème : « Méditerranée, un pont entre l’Afrique et l’Europe : du rêve à la réalité ».

Enzo Siviero parlera de son projet concret d’un pont qui relierait la Tunisie à la Sicile, un projet pharaonique d’un coût de 100 milliards d’euros.

Selon Siviero, ce pont de 135 kilomètres serait ponctué par quatre îles artificielles utilisant les technologies off shore.

Quatre îles artificielles et écologiques

L’ingénieur italien voudrait s’inspirer de projets similaires réalisés à Hong Kong ou Shanghai. Il souligne que ces îles artificielles pourraient être écologiques et fournir des énergies renouvelables.

Siviero explique que les difficultés techniques ne sont pas insurmontables, mentionnant que les hauts-fonds du détroit de Sicile sont peu profonds, avec 50 mètres côté italien et 200 mètres côté tunisien.

Evoquant l’ingénierie « visionnaire » qui a permis de rêver puis créer les canaux de Suez et de Panama, Siviero mentionne aussi l’existence d’un projet pour relier Asie et Amérique par le détroit de Béring.

Le projet d’un tunnel ferroviaire entre Tunisie et Sicile

Enfin, il rappelle l’existence d’un projet de tunnel ferroviaire entre Tunisie et Sicile dont les études sont déjà réalisées.

Une belle rencontre, de celles qui vous laissent rêveur et rappellent le bon souvenir de Jules Verne et des grands explorateurs des siècles passés.

Verrons-nous jamais un pont entre le Cap Bon et Messine ? Enzo Siviero y croit dur comme fer…

HB

Commentaires: