A Belleville, les derniers bouchers juifs tunisiens, c’est Jojo et Henrino !

boucherie-henrino-webdo-hb
Crédit photo : Webdo | Hatem Bourial

Promenade nostalgique à Belleville mardi dernier. C’est toujours le Belleville que j’aime, celui qui me permet de retrouver certaines de mes racines, celui qui donne une saveur tunisienne à cette belle ville de Paris.

Sur le grand boulevard, mes pas me mènent jusqu’à la boucherie Henrino qui est tenue par la famille Smadja depuis trois générations.

Maintenant, c’est le petit-fils du fondateur qui officie dans cette boucherie cacher qui se trouve sur le grand boulevard, à l’angle de la rue Léman.

Un peu plus loin, j’ai rendez-vous chez Jojo. La boucherie Jojo se trouve rue Louis Bonnet, à quelques pas du grand boulevard.

Ici aussi, c’est le petit-fils du fondateur qui tient la boutique. Il continue la saga commencée par Jojo Slama en 1960.

Ce dernier avait laissé sa célèbre boucherie de la hara de Tunis pour tenter cette belle aventure parisienne.

Avec Jojo et Henrino, les Slama et les Smadja perpétuent une tradition tunisienne à Belleville !

boucherie-jojo-webdo-hb
Crédit photo : Webdo | Hatem Bourial

HB

Commentaires: