La grève de l’UGTT aura des répercussions négatives sur l’économie, selon la...

La grève de l’UGTT aura des répercussions négatives sur l’économie, selon la ministre des Finances

Par -

lamia-zribi-2

La proposition du gouvernement quant au report de l’augmentation salariale de la fonction publique n’a pas satisfait l’UGTT. D’ailleurs, la centrale syndicale a menacé d’organiser une grève générale en réponse au gouvernement.

Cette grève aura, selon la ministre des Finances Lamia Zribi, des répercussions négatives  sur l’économie et l’image de la Tunisie, surtout que le forum international de l’investissement aura lieu à la fin de ce mois.

La ministre a ajouté que si l’augmentation salariale aura lieu, le déficit budgétaire ne pourra pas être régulé.

A rappeler que le groupement de la fonction publique de l’UGTT a annoncé son refus de reporter les augmentations salariales et les primes spécifiques les considérants comme un droit intouchable. Le communiqué appelle aussi le groupement à réviser le système fiscal et à mettre en œuvre la justice fiscale.

Le groupement de la fonction publique a appelé les travailleurs à un rassemblement monstre devant l’assemblée et la place de la Kasbah dans un délai ne dépassant pas une semaine afin d’exercer davantage de pressions sur le gouvernement pour protester contre la volonté du gouvernement de revenir sur les accords signés et sur le document de Carthage, rapporte l’agence TAP.

Le groupement de la fonction publique à l’UGTT a tenu le gouvernement responsable de la dégradation du climat social en affirmant qu’il est prêt à entrer dans une grève générale dont la date ne dépassera pas le 8 décembre.

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo