17 constructions anarchiques démolies à Monastir

anarchie

Des unités relevant de la police municipale de Monastir ont démoli 17 constructions anarchiques, bâties devant le marché central de la région, en présence des unités du district de la police, et des agents de la protection civile.

Des huissiers de justice ont également pris part à cette action.

La guerre contre l’anarchie

Depuis quelques mois, des campagnes sont organisées dans différentes régions du pays, pour mettre fin au fléau des constructions anarchiques et de l’exploitation illégale des trottoirs.

Dans ce contexte, plusieurs terrasses de cafés installées de façon illégale sur les trottoirs de la zone des Berges du Lac 2 ont été démolies et quelque 142 cafés de la catégorie 1 et salons de thé situés à l’avenue Hédi Nouira à la cité Ennasr (gouvernorat de l’Ariana) sont menacés de fermeture à cause de l’exploitation illégale de la voie publique réservée aux piétons.

Après avoir donné le feu vert à l’installation d’un « box » aux Berges du Lac, la mairie de Tunis s’est également vue obligée de revenir sur sa décision et de « raser » le baraquement.

La pression de la société civile et le dévouement des internautes semblent commencer à porter leur fruit…

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...