Aux origines du Lycée Carnot, le Collège Saint-Louis…

lycee-carnot-1891

Comment oublier l’extraordinaire parcours de l’abbé François Bourgade, entre Tunis et Carthage ?

Pour la postérité, une impasse de la médina de Tunis porte son nom ou plus précisément indique le lieu où il résidait.

Le fabuleux destin de l’abbé Bourgade

Cette impasse du Prêtre ( en arabe « zanquet el babass ») se trouve au bout de la rue Sidi Morjani et renvoie à la mémoire de ce prêtre catholique qui avait fondé en 1845, dans une maison au fond de cette impasse, le premier collège français existant à Tunis et accueillant des élèves de toutes origines et confessions.

L’abbé Bourgade fut également à l’origine de l’hôpital Saint-Louis, un modeste hospice qu’il avait installé dans l’ancienne caserne ottomane de la rue Sidi Ali Azzouz.

Nous reviendrons une autre fois sur la vie et l’œuvre de cet abbé et nous contenterons aujourd’hui de revenir simplement sur le fait qu’il fut le chapelain de la chapelle Saint-Louis qui se trouvait à Carthage.

La chapelle Saint-Louis, sur les hauteurs de Carthage

Construite en 1839 sur la colline de Byrsa, sur les hauteurs de Carthage, cette chapelle est resté à l’abandon après le départ de l’abbé Bourgade en 1858.

Il faudra attendre le 11 juin 1875 et l’arrivée des premiers Pères Blancs pour que renaisse cette chapelle. En effet, le cardinal Lavigerie avait obtenu de Rome et du gouvernement français la garde de cette chapelle.

Projetant aussi de construire un collège à Carthage, Lavigerie obtint une autorisation en ce sens en 1877 et confiera à l’abbé Pugnet la conception des plans du futur établissement.

La naissance du collège Saint-Louis

Le Collège Saint-Louis ouvrit ses portes en octobre 1880 avec six enseignants et 51 élèves tous internes. Ces élèves dont les inscriptions se firent progressivement au cours de l’année scolaire étaient de confessions différentes. En effet, 32 de ces élèves étaient chrétiens alors que dix étaient juifs et neuf autres musulmans.

Toutefois, Lavigerie allait rapidement découvrir que, parfaitement enclavé, son collège était mal desservi par les transports de l’époque et pourrait difficilement évoluer.

La naissance du collège Saint-Charles

Lycée Carnot (photo - yadvashem.org)Il décida alors d’ouvrir un autre établissement à Tunis et fit l’acquisition d’un terrain sur lequel commencera en avril 1882 la construction du collège Saint-Charles qui deviendra le lycée Carnot en 1889. C’est à partir du 9 octobre 1882 que les premiers élèves ont fait leur rentrée des classes au collège Saint-Charles.

Quant au collège Saint-Louis dont l’insuccès relatif fut à l’origine de l’ouverture du collège Saint-Charles, il ferma définitivement ses portes en 1882.

Toutefois, ses locaux resteront entre les mains des Pères Blancs jusqu’en 1964 qui y créeront un scolasticat.

Telle est la brève histoire du collège Saint-Louis de Carthage qui, par un détour de l’histoire, fut à l’origine de ce qui deviendra le lycée Carnot de Tunis.

H.B.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...