Anachronique et douteux : Des « nègres » et des « esclaves » dans les rues de Tunis

impasse-de-lesclave
Crédit photo : Boubaker Ben Fraj

Les promenades dans la médina de Tunis et ses faubourgs permettent parfois de se retrouver confrontés à des anachronismes.

En effet, certaines rues portent des appelations anciennes qui avaient ensuite été adoptées à l’époque du Protectorat français et font ainsi pleinement partie de la nomenclature des rues de Tunis.

Il en va ainsi de ces trois rues dont nous vous invitons à découvrir les plaques. Il s’agit de la rue des Négres, la rue des Négresses et la rue de l’Esclave.

Plusieurs voix se sont élevées pour que l’on change les dénominations de ces rues. Toutefois au nom de l’histoire de la médina, d’autres voix soutiennent le contraire et souhaitent que ces rues gardent leur nom, considérant qu’il n’y a pas lieu de mettre en avant une connotation négative à ces noms de rue.

rue-des-negresses
Crédit photo : Hatem Bourial | Webdo

Qui a tort? Qui a raison? En attendant, les passants traversent la ville sans se soucier vraiment de ces noms hérités du passé et demeurés sur les plaques indicatrices de la médina.

Pour l’anecdote, ces plaques indicatrices des rues de la médina tendent à disparaitre et, malgré les efforts des municipaux, plusieurs rues se trouvent désormais sans nom à cause de l’incurie qui règne parmi les riverains.

rue-des-negres-2
Crédit photo : Hatem Bourial | Webdo

Commentaires: