La suspension de Hizb Ettahrir invalidée par la justice !

Ridha bil hadj, chef de hezbt harir, parti salafiste tunisien

Le Tribunal de première instance de Tunis a invalidé, lundi 29 août, la décision de suspendre pour un mois le parti islamiste Ettahrir de toute activité. Selon le porte-parole du tribunal Sofiène Selliti, le Tribunal a jugé recevable le recours en référé présenté par le parti contre la suspension de ses activités.

Hizb Ettahrir a été suspendu pour un mois de toute activité à la demande du chef du contentieux de l’Etat représentant la présidence du gouvernement, selon Sofiène Selliti. « Les activités du parti ont été suspendues pour un mois, à compter du 15 août courant », a précisé le porte-parole à l’agence TAP.

« Des têtes et des mains vont être tranchées ! »

Hier, mardi 30 août, Hizb Ettahrir, s’est illustré à sa manière en publiant un communiqué dans lequel il a menacé de « couper des têtes et des mains » en évoquant la polémique suscitée par le retrait d’une enseigne géante installée sur le toit de son siège à l’Ariana.

Hizb Ettahrir a dénoncé cette action et a souligné que les agents de sécurité n’avait aucun mandat pour retirer l’enseigne et ont violé toutes les procédures administratives et légales, menaçant de « couper des têtes et des mains » lorsque l’heure approchera.

A rappeler que le Tribunal de première instance de Tunis a décidé mardi 16 août de suspendre les activités du parti « Ettahrir » pour un mois à partir du 15 août courant.

Ennemi de la Constitution

Cette décision a été prise après que le parti a été averti pour non application des dispositions des textes réglementaires et de la Constitution tunisienne.

Créé au début des années 1980, ce mouvement, qui prône l’instauration de la Charia n’a été légalisé qu’en 2012, après la Révolution.

Sa légalisation avait suscité une polémique au sein de la classe politique et d’une grande partie de la société civile dans la mesure où le parti est régulièrement accusé de troubles à l’ordre public. Le parti ne reconnait pas la Constitution, prône le Califat et l’instauration de la Chariaa.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...