Étourdi et ensanglanté, cet enfant est devenu le visage humain de l’horreur à Alep

omar

Intenses, les dernières frappes aériennes à Alep ont fait 19 victimes parmi les civils dont trois enfants, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Ces frappes, qui ont visé les quartiers de Sakhour et Tariq al-Bab, ont fait également des dizaines de blessés dont certains se trouvent dans un état grave », a précisé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, sans être en mesure de préciser s’il s’agit d’avions russes ou du régime syrien.

Parmi les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux après ces raids, une a particulièrement ému les internautes. Il s’agit de celle publiée par le journaliste du Telegraph Raf Sanchez, sur son compte Twitter.

Étourdi et ensanglanté, on y voit Omar Daqneesh, un enfant de 5 ans, qui regarde devant lui sans comprendre ce qui se passait.

Un cliché qui est vite devenu viral sur les réseaux sociaux, comme étant « un symbole et une image de ce que les syriens vivent quotidiennement sous la guerre civile » à Alep et à travers tous le pays.

Commentaires:

Commentez...