Les quatre ministères qui intéressent l’UPL

Slim Riahi

Le président de l’Union Patriotique Libre, Slim Riahi s’est déjà dit prêt à laisser tomber tous les portefeuilles ministériels s’il a le ministère de la Fonction Publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption.

Mais ce ministère n’est pas le seul à être dans le collimateur du parti de Riahi.

Selon Tarek Ftiti, membre du bureau politique de l’UPL, son parti souhaiterait mettre la main sur trois autres ministères : Il s’agit du ministère de la Femme, du ministère du développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale et du ministère du sport qu’il souhaite séparer de la jeunesse.

Ftiti a ajouté que la réunion du bureau politique du parti se poursuivra jusqu’à l’annonce du gouvernement d’union nationale et que l’UPL considère trois solutions :

« Nous avons trois options : soutenir le gouvernement sans participer ou se joindre à l’opposition. Le troisième choix consiste à y participer avec des conditions qui vont dans l’intérêt du pays ».

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...