Après Palmyre, Daech détruit 40% du site archéologique assyrien de Tell Ajaja

tell-ajaja

Une nouvelle grande perte dans le monde de l’archéologie. Le groupe terroriste Daech a encore une fois détruit et vandalisé une partie de l’histoire de toute une région.

Après Palmyre, Daech s’est tourné cette fois vers l’un des sites assyriens les plus riches de Syrie, Tell Ajaja.

Situé près des frontières irakiennes, ce site était considéré comme un joyau assyrien et contenait plusieurs statues millénaires et bas-reliefs uniques, dont la plupart a été soit détruite soit pillée.

40% du site Tell Ajaja disparu

Selon le directeur des Antiquités de Hassaké, Khaled Ahmo, plus de 40% de Tell Ajaja a été détruit ou ravagé par les djihadistes de l’organisation terroriste.

Chose qui a été confirmée par Maamoun Abdulkarim, chef des Antiquités syriennes qui a par ailleurs affirmé que ces pilleurs « ont réussi à trouver des objets encore enfouis, des statues, des colonnes. On a  perdu beaucoup de choses ».

En 2015, Daech s’en est pris à plusieurs sites historiques en Irak et en Syrie.

L’antique cité de Hatra, vieille de deux mille ans et s’étalant sur trois cent vingt-quatre hectares a été détruite. Les djihadistes ont également fait sauter l’un des joyaux de l’archéologie syrienne, le temple de Baalshamin à Palmyre.

Commentaires:

Commentez...