Kamel Raouf et la chanson pop tunisienne : Yasmina c’est la plus belle de la médina !

A la fin des années soixante, de rares chanteurs avaient tenté de créer une chanson pop tunisienne sur le modèle d’Adamo ou de Claude François.

Dans le style Richard Anthony ou Sacha Distel

Héritiers de la longue tradition de la chanson franco-arabe des années 1910-1930, certains de ces artistes avaient fait le choix de chanter en français à l’image de Kamel Raouf Nagati, le chanteur le plus emblématique de cette génération.

Mademoiselle Yasmina, la plus belle de la médina

Avec ses trois tubes « Yasmina », « Sidi Bou » et « Mademoiselle », Kamel Raouf avait fait danser et rêver la Tunisie de cette époque qui écoutait aussi Richard Anthony et Sacha Distel.

Les jeunes des sixties avaient tous chanté en chœur « Yasmina c’est la plus belle de la médina » et avaient fait un triomphe au disque paru chez Ennagham.

Rap, rock, reggae pour Yasmina

Artiste éternel, Kamel Raouf Nagati reste dans la mémoire de tous les Tunisiens comme celui qui a réveillé la pop. Et tous les groupes qui sont sur scène aujourd’hui pourraient, à notre grand bonheur, donner des accents rock, rap, reggae et pourquoi pas metal à la belle Yasmina, celle qui a fait rêver toutes les médinas…

H.B. 

Commentaires: