Enfin, la culture renaît à Bizerte !

bizerte
crédits : a-mag

Par une incroyable perversion de l’histoire, Bizerte et sa région sont devenues liées dans l’esprit du public à l’intégrisme et l’intolérance.

Les villes de Bizerte, Mateur ou Menzel Bourguiba ont perdu l’une après l’autre leur tissu culturel, vu fermer leurs salles de cinéma et être absorbés par la capitale leurs créateurs locaux.

Cela a fini par générer une sorte de désert culturel du côté de Bizerte que seuls les pouvoirs publics et de rares associations parvenaient tant soit peu à endiguer.

Heureusement, depuis peu, plusieurs signes encourageants viennent de Bizerte et sa région où naissent et renaissent des initiatives culturelles.

C’est ainsi que des salles de cinéma ont enfin rouvert leurs portes à Bizerte et Menzel Bourguiba, alors qu’un Jazz Café vient de voir le jour dans la ville du Canal.

L’éclaircie est encore timide mais, conjuguée à l’inlassable travail des associations, elle est de nature à rendre les couleurs qu’elle n’aurait jamais dû perdre à une région qui est un véritable bastion culturel et national dans notre histoire contemporaine.

Qu’on se le dise, contre l’intégrisme et la barbarie, les meilleures réponses sont en amont, l’éducation, la culture et l’intelligence du siècle.

H.B.

Commentaires: