Neji Jalloul : Le nouveau régime d’examens permettra de gagner 97 jours d’étude

Neji JalloulLe ministre de l’Education, Neji Jalloul, est revenu vendredi 8 Janvier sur sa dernière décision « polémique » portant sur la fusion des deux derniers trimestres de l’année scolaire 2015-2016.

Lors d’une conférence de presse conjointe tenue, entre le ministère de l’Education et les syndicats de l’enseignement secondaire et des inspecteurs relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Neji Jalloul, s’est dit heureux de la réaction des élèves qui ont exprimé leur colère face à cette décision.

Il a précisé que ce régime permettra aux élèves et au système éducatif de gagner environ 97 jours d’étude. Il a dans ce sens nié qu’il s’agissait d’un régime semestriel.

Les Bacheliers non concernés

D’autre part le ministre a indiqué que cette décision ne concerne pas les bacheliers, leur système d’examens restant inchangé.

Rappelons que le ministère de l’Education a décidé au cours de cette semaine, de fusionner le deuxième et le troisième trimestre de cette année scolaire.

Ainsi les élèves auront, dans chaque matière, un ou deux examen de contrôle et un seul examen de synthèse à la fin de ce qu’on appelle désormais la deuxième période.

En attendant l’adoption du régime des semestres

Ainsi, en attendant l’adoption, au cours de la prochaine année scolaire, du régime des semestres, les 2ème et 3ème trimestres de l’année scolaire en cours seront regroupés en une seule étape afin d’évaluer les élèves des collèges et des lycées secondaires.

En vertu de cette formule, sera retenue la meilleure note obtenue par l’élève parmi les deux premiers devoirs surveillés de chaque matière ayant 1 pour coefficient, alors que le troisième devoir aura pour coefficient 2.

97 jours d’étude en plus

Quant à la moyenne annuelle des élèves, elle sera calculée sur la base de l’addition du 1er trimestre (coefficient 1) avec la deuxième période (coefficient 2), le tout sera divisé sur 3.

S’exprimant sur cette mesure, le secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire, Lassaad Yaacoubi a indiqué que l’adoption du régime de fusion de la période restante de l’année scolaire est une mesure qui a pour mérite de consacrer beaucoup plus de temps à l’enseignement soit 97 jours d’études.

K.J.

Commentaires:

Commentez...