Tunisie: Quand un chaton brûlé vif devient un sujet drôle à la télévision

amine-hamzaoui-labessLes réseaux sociaux tunisiens surfent sur une vague d’indignation et de colère suite aux propos du rappeur ‪Mohammed Amine Hamzaoui‬ dans l’émission télévisée Labes, de Naoufel Ouertani.

Hamzaoui a raconté comment enfant, il avait tué et brûlé vif un chat. Quand on est enfant, on a parfois du mal à définir ce qui est bien ou mal et on peut croire qu’un animal ne souffre pas. Mais ce qui indigne les internautes, c’est que bien qu’aujourd’hui adulte et donc en mesure de comprendre la souffrance qu’il a infligée, Hamzaoui en parle comme d’une bonne blague.

Fait encore plus choquant, ni le présentateur, ni le public hilare n’ont semblé être choqués par l’histoire de ce chaton.

https://www.youtube.com/watch?v=EraMbn7F4lk

Avaaz.org a lancé une pétition en ligne, arguant que tolérer ce genre de discours à la télévision sans réagir, c’est forcément cautionner ce type de comportement et encourager les enfants qui regardent à en faire de même.

En tant que média, l’émission a une responsabilité, celle de véhiculer le message que tuer, brûler et torturer des animaux est mal et non pas drôle.

L’émission date de d’une semaine mais l’acteur et réalisateur Nejib Belkadhi, connu pour son amour pour les bêtes, vient de relancer la polémique sur sa page facebook

Nejib Belkadhi

A quand des lois pour protéger les animaux dans ce pays? Ah oui c’est vrai, quand déjà il y aura des lois pour protéger les humains.

S.B

Commentaires: