Pessimisme, trac, stress : Le tiercé perdant des candidats au bac

BacAlors que la session de contrôle bat son plein, il est devenu clair que cette édition 2015 du bac allait rester dans les annales pour la médiocrité de son taux de réussite.

Dans certaines régions, comme Kasserine ou Gafsa, les résultats sont tout simplement catastrophiques avec une réussite inférieure à 15%.

Chacun y va de son interprétation pour expliquer ces résultats. Pour les uns, c’est haro sur les profs. Pour d’autres, ce sont les grèves à répétition qui ont handicapé les élèves. D’autres encore mettent en cause le laxisme de l’administration ou la complexité des sujets.

Toutefois, il semble bien que ce soit la nouvelle rigueur avec laquelle le ministère de tutelle aborde ces examens qui explique les résultats médiocres.

La morosité ambiante aidant, les candidats au bac se retrouvent livrés au pessimisme, au trac et au stress, redoutables compagnons de route.

Rien à dire, c’est vraiment le blues des examens…

Commentaires: