Après l’ESS, le CSHL et le CSS menacent, à leur tour de...

Après l’ESS, le CSHL et le CSS menacent, à leur tour de se retirer du championnat

Par -

terrain boueux

Les menaces de l’Etoile de se retirer du championnat de Tunisie, ont fait des émules. L’ESS, comme l’avait annoncé, vendredi 6 mars, son président Ridha Charfeddine ne s’est pas déplacé à Hammam-Lif pour disputer son match face au CSHL comptant pour la 20ème journée de Ligue 1 et prévu dimanche 8 mars.

Hier, avant le coup d’envoi du match CSHL-ESS, on apprend que le match est reporté pour des raisons sécuritaires alors que l’Etoile avait décidé de ne pas se rendre à Hammam-Lif. Cette décision a provoqué la colère des Hammam-Lifois, furieux de ce report.

Le CSHL veut ses 3 points…

Le comité directeur du CS Hammam-Lif a d’ailleurs exprimé sa colère dans la soirée en publiant un communiqué dans lequel il menace, suite à une réunion urgente, de démission collective au cas où les trois points de la victoire de son match face à l’ESS, ne lui sont pas accordés.

Les Hammam-Lifois ne comprennent pas pourquoi « la Ligue nationale de football professionnel (LNFP), a pris la décision de reporter le match CSHL-ESS juste avant le coup d’envoi des rencontres de la 20 journée, et ce pour des raisons sécuritaires alors que l’Etoile avait décidé, vendredi dernier, de boycotter ce match ».

Dans ce communiqué, « le comité directeur du CSHL demande à la LNFP, d’appliquer les règlements et d’infliger une défaite à l’ES Sahel (2-0) et d’accorder au CS Hammam-Lif les trois points de la victoire, suite au forfait des Etoilés, signalé par l’arbitre de la rencontre et le coordinateur ».

Il précise en outre que « les forces de sécurité étaient bien présentes dans le stade depuis la matinée ajoutant que l’arbitre a noté sur la feuille d’arbitrage l’absence de l’équipe adverse une heure avant le coup d’envoi de la rencontre ».

D’après Mohamed Ali Laroui, porte parole du ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Aroui, c’est le ministère qui aurait demandé ce report, toutefois, c’est la LNFP qui aurait pris la décision de reporter la rencontre.

Cette décision prise par une partie ou une autre va donc faire jaser et les interprétations vont se multiplier.

Le CSS veut, à son tour, se retirer

Se sentant lésé, le CS Sfaxien a déjà pris les devants et menacé, lui aussi, de se retirer du championnat à cause de ce report. C’est ce qu’à indiqué le vice-président du CSS, Moncef Khemakhem sur les ondes de Radio Mosaïque FM.

« Le bureau exécutif du club va tenir une réunion d’urgence pour discuter d’un éventuel retrait du championnat suite à la décision de reporter le match entre le CSHL et l’ESS qui montre que le championnat est géré désormais par le ministère de l’Intérieur ».

Rappelons que tout a commencé mercredi 4 mars lors du match ESS-EGSG comptant pour la 19ème journée de Ligue 1. A la 72′ l’arbitre Mohamed Saïd Kordi refuse un but à Alaya Brigui pour hors-jeu.

Les Etoilés s’estimant lésés prennent la décision de se retirer de la compétion notamment après les sanctions prises à l’encontre de Houcine Jenayeh, Jalel Krifa et le joueur Baghdad Bounedjah.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo