Tunisie : Quelle composition pour la nouvelle version du gouvernement d’Habib Essid ?

Habib Essid annonce le nouveau gouvernement 23 janvier 2015
Habib Essid doit annoncer la nouvelle composition de son gouvernement, ce lundi 2 février.

Tunis | De qui sera composée la deuxième version du gouvernement d’Habib Essid ? Quels partis vont faire leur entrée dans ce gouvernement ? Habib Essid, chef du gouvernement désigné par Nidaa Tounes, devrait répondre à toutes ces questions en annonçant, ce lundi 2 février, une composition revue et corrigée.

Après avoir annoncé la composition de son gouvernement, le 23 janvier, Habib Essid, s’était retrouvé dans une impasse avec une équipe gouvernementale dont certains ministres ont été au centre de la polémique, notamment l’ex-juge Najem Gharsalli. 

Il s’est donc activé à engager des tractations pour, cette fois-ci, satisfaire aux demandes des partis politiques et trouver un consensus. Avec son premier gouvernement qualifié de « mort-né » par certains politiciens, il a fallu rabattre ses cartes en ouvrant les canaux de discussions.

2/3 de partis ; 1/3 de société civile

Les deux tiers du nouveau gouvernement qu’Habib Essid doit présenter, représentent les partis politiques, l’’autre tiers serait composé de compétences hautement qualifiées et de représentants de la société civile, rapporte l’agence TAP, ce dimanche 1er février auprès d’une source proche du chef du gouvernement désigné.

Tous les partis, d’Ennahdha, en passant par Afek Tounes à Al Moubadara ont été contactés pour concertation et la nouvelle version du gouvernement devrait ainsi être élargie à d’autres partis politiques. Le prochain gouvernement regrouperait des noms qui « représentent les différentes régions du pays » et compterait neuf ministres et secrétaires d’Etat femmes, ajoute la TAP.

Avec une date limite, celle du mercredi 4 février, annoncée par le parlement, qui marquera la fin du délai constitutionnel accordé à Nidaa Tounes pour constituer un gouvernement, Habib Essid est désormais dans l’obligation de faire « passer » sa liste.

Un gouvernement consensuel

La composition du nouveau gouvernement devrait obéir à trois lignes directrices, le programme politique de Nidaa Tounes, les propositions des partis, et celles des organisations nationales et des composantes de la société civile.

L’Assemblée des Représentants du Peuple a annoncé que le vote de confiance au gouvernement d’Habib Essid aura lieu, ce mercredi 4 février  au Bardo à partir de 10h du matin.

Commentaires: