Tunis : Le parlement annonce le vote de confiance au gouvernement Essid...

Tunis : Le parlement annonce le vote de confiance au gouvernement Essid pour le 4 février

Par -
Newly appointed Tunisian Interior minist
Habib Essid / Crédit : Wikipedia

Mise à jour ( le 02/02/2015 à 19h02)

Le chef du gouvernement désigné Habib Essid a annoncé dans la journée du lundi 2 février la nouvelle composition de son gouvernement.

Les noms de Mohsen Hassen, initialement désigné comme ministre du tourisme, et de Karim Skik, désigné comme ministre des TIC ont été écartés de la liste nominative des ministres.

Le nom de Najem Gharselli, désigné comme ministre de l’intérieur a été maintenu.


 

Tunis | Le vote de confiance au gouvernement de Habib Essid aura lieu mercredi 4 février à l’ARP à partir de 10h, a annoncé l’Assemblée des Représentants du Peuple selon un communiqué paru sur leur page officielle facebook dans la soirée de jeudi 29 janvier.

Initialement prévue le 27 janvier dernier, la séance plénière pour le vote de confiance au gouvernement de Habib Essid avait été reportée à une date ultérieure.

Le futur chef du gouvernement, Habib Essid, désigné le 5 janvier par Nidaa Tounes, parti vainqueur des élections législatives du 26 octobre, avait annoncé vendredi 24 janvier la composition de son gouvernement.

Des nominations contestés

Une composition qui a été contestée par le mouvement Ennahdha, le parti Afek Tounes et le Front Populaire qui avaient décidé de ne pas soutenir le gouvernement Essid à l’Assemblée.

Taieb Baccouche, secrétaire général du parti Nidaa Tounes et annoncé comme ministre des affaires étrangères au sein du futur gouvernement, avait annoncé le 27 janvier dernier qu’il « faut revoir la composition du gouvernement Essid ».

Une composition dont faisait partie les noms de Najem Gharsalli, nommé ministre de l’intérieur, et accusé d’avoir participé au putsch contre l’Association des Magistrats Tunisiens d’après Kalthoum Kannou, ainsi que Karim Skik qui a été nommé ministre des TIC, poursuivi en justice pour « fraude, escroquerie et spoliation de bien immobilier », selon l’avocat Toumi Ben Farhat.

La nomination de Mohsen Hassen, du parti UPL, en tant que ministre du tourisme a quant à elle fait marrer les internautes.

 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo