Tunisie : Karim Skik, choisi ministre par Essid, victime d’une campagne de...

Tunisie : Karim Skik, choisi ministre par Essid, victime d’une campagne de dénigrement

Par -

M. Karim Skik, désigné par Habib Essid pour être ministre des Télécommunications et de l’économie numérique, est poursuivi en justice, depuis 2010, selon l’avocat Toumi Ben Farhat.

D’après Toumi Ben Farhat, Karim Skik est poursuivi une société étrangère pour fraude, escroquerie et spoliation de bien immobilier à El Menzah 7 à Tunis.

Mais il s’agit d’une société écran du Liechtenstein, selon Karim Skik qui a annoncé porter plainte pour diffamation assurant au passage qu’il a décliné l’offre de Habib Essid au poste de ministre et ce pour éviter les conflits d’intérêts.

Karim Skik précise, preuve à l’appui que le juge a débouté toutes les réclamations contre lui et les a jugées non fondées. Il a aussi condamné les demandeurs à une amende de 300 dinars.

« La plainte a donc été légalement déboutée et ma nomination comme ministre a été exploitée par cette société écran pour mettre la pression sur moi en médiatisant l’affaire sous un faux angle et en me faisant passer pour quelqu’un qui a spolié un bien… mais le juge m’a donné raison », précise Karim Skik.

Selon lui, ce n’est qu’une « campagne de dénigrement calomnieuse qui vise à le salir ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo