Pour l’UPL, le choix du chef du gouvernement dépend des partis...

Pour l’UPL, le choix du chef du gouvernement dépend des partis qui ont soutenu Béji Caid Essebsi

Par -

Maher Ben Dhia UPL (credit photo WEBDO.tn)

Le secrétaire général de l’Union Patriotique Libre (UPL), a réagi face aux déclarations de Nidaa Tounes au sujet de la possibilité que le chef du gouvernement soit un « non-partisan ».

L’UPL refuse le choix d’un chef de gouvernement indépendant

« Les partis qui ont soutenu Béji Caid Essebsi et qui sont représentés au parlement ont une légitimité, celle d’être des partis qui ont obtenu des votes, qui représentent donc le peuple. Il n’est donc pas logique qu’on nomme un candidat indépendant en tant que chef du gouvernement et qui ne sera pas représenté à l’Assemblée des représentants du peuple« , nous a déclaré le secrétaire général de l’UPL ce vendredi 26 décembre.

« Sil* Béji est le candidat des partis qui l’ont soutenu »

M. Ben Dhia a rappelé le fait que Béji Caid Essebsi, qui a obtenu 1.731.529 voix au second tour, est le candidat des partis qui l’ont soutenu, « selon ses propres déclarations », a-t-il insisté.

L’UPL a en effet appelé ses électeurs à voter pour ce dernier, lors d’une conférence de presse, le 5 décembre, sachant qu’au premier tour des présidentielles, Slim Riahi a eu 181.407 voix et que l’écart entre M. Essebsi et son rival Moncef Marzouki au second tour a été de 353.016 voix.

« Le choix du gouvernement et de son chef est dépendant donc de ces partis qui ont soutenu sil Béji », affirme le secrétaire général du parti de M. Riahi.  

Rappelons qu’une commission de soutien a été constituée avant l’élection du second tour, où 10 partis ont soutenu M. Essebsi. 

  • Mouvement national
  • Al Massar
  • Afek Tounes
  • Al Moubadara
  • Mouvement Destourien
  • Forces du 14 janvier
  • Union Patriotique Libre
  • Action nationale démocrate
  • Parti socialiste
  • Mouvement des démocrates socialistes
Formation du gouvernement : négociations en cours entre Nidaa Tounes et l’UPL

« Quelle que soit la nature du gouvernement, qu’il soit élargi, restreint ou un gouvernement d’union nationale, et quels que soient les axes du travail, c’est à Nidaa Tounes de proposer un chef de gouvernement et après c’est à nous tous d’en discuter. »

Le secrétaire général de l’UPL a annoncé également la création d’un comité, composé du président de l’UPL, Slim Riahi, de son vice-président Mohsen Hassen et du secrétaire général du parti, pour négocier la formation du prochain gouvernement et son programme.

Nous sommes en contact permanent avec les leaders de Nidaa Tounes. La dernière réunion remonte à mercredi 24 décembre, la prochaine aura lieu lundi 29 décembre.


* Sil Béji : « Si » qui veut dire Monsieur + El Béji, le nom arabisé.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo