Slim Riahi : « Les menaces d’assassinat qui planent sur moi sont fictives »

Slim RiahiLe candidat à l’élection présidentielle, Slim Riahi a été l’invité de l’émission « A celui qui ose seulement », animée par Samir Ouafi et programmée ce dimanche soir du 16 novembre.

Le président de l’Union Patriotique Libre est notamment revenu sur les menaces d’assassinat qui pèsent sur lui.

« On m’a alerté les détails d’un plan d’assassinat me visant et sur le fait que je pourrais être assassiné à Sfax, Sousse ou la Manouba par une jeune fille en niqab portant une ceinture explosive », a-t-il confirmé.

« Je ne mets pas en doute les alertes du ministère de l’Intérieur qui a fait son travail en m’avertissant mais je considère que ces menaces sont fictives. Il y a des parties politiques en campagne électorale que j’accuse d’avoir manigancé ces menaces en vue de perturber ma campagne électorale », a-t-il signalé.

Lors de l’émission, Slim Riahi s’est attelé à « démonter » les deux candidats Beji Caid Essebsi et Moncef Marzouki, accusant au passage les médias d’en faire les deux principaux favoris pour le second tour au détriment des 25 autres candidats.

« Avec Beji Caid Essebsi, il y a un problème qui tourne autour de la famille et le pouvoir. on a vu ça avec Ben Ali, c’est sa famille qui détenait le pouvoir. Avec Caid Essebsi, l’histoire peut se répéter vu son âge… », a-t-il lancé.

« Moncef Marzouki est détesté. Chaque candidat parmi les 26 autres en lice peut battre Marzouki au second tour et c’est pour cette raison que Nidaa Tounes fait actuellement campagne pour Marzouki. On va vers un vote utile II », a déclaré Slim Riahi.

Commentaires: