Mesures de prévention contre le virus Ebola dans les aéroports tunisiens

Mesures de prévention contre le virus Ebola dans les aéroports tunisiens

Par -
Aéroport-Tunis-Carthage
Aéroport de Tunis-Carthage

SANTE |Des mesures de prévention contre le virus Ebola, qui a déjà fait plus de 1 400 victimes en Afrique de l’Ouest , vont être mises en place dans les jours qui viennent dans les aéroports tunisiens, nous a indiqué ce mardi 26 août Noureddine Achour, directeur de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes.

Il s’agit d’éviter que l’épidémie de fièvre hémorragique provoquée par le virus ne touche la Tunisie, en détectant les personnes issues des pays affectés (Liberia, Guinée, Sierra Leone et Nigeria), et qui peuvent avoir contracté le virus, avant leur entrée sur le territoire.

Une réunion s’est tenue hier 25 août à l’aéroport de Tunis-Carthage avec les autorités aéroportuaires, des représentants des ministères de la Santé et de l’Intérieur ainsi que des représentants des compagnies aériennes pour former un groupe de travail qui aura la charge de détailler les procédures de prévention, nous a expliqué Noureddine Achour.

Installation de caméras thermiques pour détecter la fièvre

Pour faire face au virus, en cas de soupçon de la présence dans un avion d’une personne malade du virus Ebola, les participants à la réunion ont recommandé aux compagnies aériennes de fournir à leurs personnels navigants du  matériel de protection, tels que des gants et blouses jetables à usage unique.

Au sol, dans l’ensemble des aéroports tunisiens, l’Office de l’aviation civile et des aéroports(Oaca) a prévu d’installer des caméras thermiques, qui permettront d’identifier parmi les personnes venant des pays touchés lesquelles ont de la fièvre, et sont donc susceptibles d’avoir été contaminées par le virus.

Un espace spécifique devrait aussi être réservé pour placer les personnes malades à l’isolement, en attendant un transfert adéquat par les services d’urgences.

« La Tunisie est relativement protégée, puisqu’elle n’a pas de vol direct avec les pays touchés par le virus, a expliqué Noureddine Achour. Mais il faudrait mettre en place ces mesures avant le 1er septembre et l’arrivée pour la rentrée d’étudiants originaires de l’Afrique de l’Ouest. »

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé, arrêté au 20 août, l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola a fait 1.427 morts.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo