Gaza : Sixième bombardement près d’une école de l’ONU puis trêve de...

Gaza : Sixième bombardement près d’une école de l’ONU puis trêve de 4 heures !

Par -

«Au moins 16 Palestiniens qui s’étaient réfugiés dans une école de l’ONU ont été tués ce mercredi 30 juillet à l’aube par des bombardements israéliens dans le nord de la bande de Gaza, selon un bilan revu à la baisse par les services de secours» rapporte AFP. Après ces bombardement, l’armée israélienne a annoncé une trêve humanitaire qui devrait commencer à 13h, heure tunisienne (12h GMT), selon le quotidien israélien Haaretz sur son site. La trêve devrait durer quatre heures.

Gaza Crédit photo UNRWA
Gaza Crédit photo UNRWA

La trêve survient en plein carnage alors que 1296 Palestiniens ont été tués et 7200 blessés dans les raids israéliens lancés depuis le 8 juillet contre la bande de Gaza.

Ce mercredi 30 juillet, 67 personnes ont été tuées dont 16 dans le camp de réfugiés de Jabaliya, quand deux obus de char ont frappé de plein fouet deux salles de classe d’une école de l’ONU où s’étaient réfugiés des habitants chassés de chez eux par les combats, selon l’AFP.

C’est la sixième fois qu’une école de l’ONU est atteinte par les bombardements.  Cette fois-ci, il y avait  3300 personnes qui y avaient trouvé refuge.

L’Agence de l’ONU pour l’Aide aux réfugiés palestiniens (UNWRA) a d’ailleurs accusé l’armée israélienne de grave violation du droit international, après ce raid et a appelé dans un communiqué la communauté internationale à agir rapidement pour mettre un terme immédiat au carnage en cours.

L’UNWRA dénonce un carnage

«Je condamne dans les termes les plus fermes possibles cette grave violation du droit international par les forces israéliennes», a déclaré Pierre Krähenbühl, chef de l’UNWRA.

«La nuit dernière, des enfants ont été tués alors qu’ils dormaient à côté de leurs parents sur le sol d’une salle de classe, dans un refuge désigné comme tel à Gaza. C’est un affront pour chacun d’entre nous, une source de honte internationale», a-t-il déploré.

«Nos employés, ces gens qui mènent l’action humanitaire sont tués. Nos refuges sont surpeuplés […] Nous ne sommes plus uniquement dans le domaine de l’action humanitaire. Nous sommes arrivés au point où il faut que des comptes soient rendus», a réclamé Pierre Krähenbühl.

 

Communiqué en intégralité de l’UNWRA


 

Septième bombardement à 10h50 heure locale

MAJ 3 août : 

L’armée israélienne a bombardé ce dimanche 3 août, pour la 7éme fois, les environs d’une école de l’ONU. L’école de l’UNRWA à Rafah abrite près de 3000 personnes déplacées. Les premiers rapports font état de multiples décès et blessés d’après le porte-parole de l’organisation.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo